Bennett trouve l'équilibre entre les skis et l'école
Lorsqu'il a décidé où poursuivre sa carrière de skieur, Nick Bennett, de Yellowknife, était très exigeant. Il voulait un bon entraîneur. Il voulait des coéquipiers rapides. Il voulait des possibilités d'études. Mais surtout, il ne voulait plus s'entraîner par des températures de -40 degrés.
"Le froid le plus intense que j'ai connu était probablement de -50 degrés avec le refroidissement éolien", a déclaré M. Bennett. "Nous avons fait beaucoup de ski classique, mais pas longtemps. Nous avons fait du ski classique, mais pas longtemps. Nous avons skié pendant 30 minutes, puis nous avons fait du ski de fond. J'ai beaucoup appris sur le port de couches.
Aujourd'hui membre de l'Alberta World Cup Academy, Bennett, 18 ans, partage son temps entre la Bow Valley, où il poursuit ses plus grands rêves de ski ainsi qu'un diplôme de l'Université de Calgary.
"C'est une expérience totalement différente. J'aime vraiment cela. Tous les athlètes poursuivent leurs objectifs. Ils ont investi du temps et de l'argent et ont des rêves similaires aux vôtres", a déclaré Bennett.
Bennett a commencé à skier à l'âge de trois ans avec sa famille à Yellowknife, et s'est ensuite montré prometteur dans plusieurs sports. Lorsqu'il a fallu choisir entre le ski et le patinage de vitesse, il a opté pour le plein air.
"J'en suis venu à la conclusion que je préférais le ski de fond. J'étais à l'extérieur, je ne faisais pas que tourner à gauche autour d'un grand ovale. Je n'avais pas réalisé que je ne ferais pas les deux. Je me suis fait de meilleurs amis en ski et j'ai aimé le fait que les conditions de ski n'étaient jamais les mêmes. C'est une question d'adaptation", a déclaré Bennett.
Il a travaillé avec l'entraîneur Mike Argue dans le Nord, qui était d'ailleurs un ancien coéquipier de l'entraîneur de l'AWCA, Chris Jeffries. Argue a encouragé Bennett à poursuivre le ski, et il a reçu une offre de bourse de l'Université Nipissing à North Bay, en Ontario, qui semblait être une option solide. Cependant, lorsque l'option de s'entraîner avec des athlètes olympiques à Canmore s'est présentée, Bennett a changé de cap.
"À la dernière minute, j'ai entendu parler du programme (Alpine Insurance AWCA) et j'ai pensé que c'était parfait. J'avais la possibilité d'aller à l'école et de poursuivre le ski à un haut niveau", a déclaré Bennett.
Il est actuellement inscrit en licence de lettres à l'université de Calgary, où il suit trois cours par semestre. Il choisira bientôt entre un diplôme en relations internationales ou en psychologie, mais il a encore beaucoup de temps pour s'entraîner - s'il gère son temps correctement. Il a fait preuve d'un grand sang-froid et d'une grande capacité d'apprentissage dès le début de sa saison d'entraînement.
"Il m'a fallu un certain temps pour trouver un équilibre entre l'école et l'entraînement. J'ai dû développer de meilleures routines. Il est vrai que je n'ai pas encore tout réglé, mais je continue à apprendre. Le plus difficile est de trouver l'équilibre entre l'école, le sport, la vie sociale, la nutrition et le repos", a déclaré Bennett.
L'équilibre comprend des cours trois jours par semaine, les mardis et jeudis étant consacrés à l'étude, à l'entraînement et à la nutrition. C'est le plus grand engagement sportif qu'il ait jamais pris, et avec sa charge actuelle d'entraînement et de cours, il se considère d'abord comme un skieur.
"Le fait de ne pas être à la maison représente un défi différent. Je n'ai pas à lutter contre le froid extrême. C'est formidable d'avoir une atmosphère d'équipe avec l'AWCA, et Chris s'occupe de tous les aspects, ce que j'apprécie vraiment", a déclaré Bennett. "Chris se tient au courant de tout. Au cours du premier mois, j'ai déjà constaté de petits progrès grâce aux petites choses qu'il a modifiées dans ma technique.
Bennett sait qu'il faudra des années pour obtenir de grands résultats, et cette saison, il se concentre sur une bonne performance aux Championnats canadiens de ski. Mais il a fait un pari sur lui-même, et il en voit les retombées potentielles.
"Je veux prouver ce dont je suis capable en ski, mais il s'agit d'une vision d'ensemble. J'essaie de me prouver quelque chose à moi-même. J'essaie d'obtenir les meilleurs résultats possibles et de voir jusqu'où je peux aller", a déclaré Bennett.